Que faire pour limiter les tensions entre frères et soeurs?

Le visage froncé, les bras croisés, c’est l’attitude qu’ont nos enfants quand ils sont en froid avec leurs ou leurs sœurs. Il suffit d’un rien pour qu’ils se tournent le dos; mais cela ne signifie pas qu’ils s’aiment pas. Bien au contraire, ils s’adorent. Mais parfois cette relation conflictuelle nait du fait que certains se sentent moins aimés que d’autres. Lorsqu’il y’a des préférés, ne soyons pas surpris que la fratrie ne se détériore davantage. C’est pourquoi en tant que parents nous devons prendre des mesures pour limiter leurs conflits aux jouets écrasés, etc.

La conduite à tenir

Pour améliorer la relation des enfants, nous parents communiquer avec eux. Les jalousies entre frères et sœurs ne naissent pas au hasard, ça peut être un manque d’attention envers l’un ou l’autre. Nous devons faire comprendre à nos enfants qu’il n’y a pas de différence entre eux, que le degré d’amour pour est le même pour tous. C’est pourquoi il est important de prendre du temps avec chacun d’eux pour passer des moments privilégiés.

En effet, le fait de permettre à chaque enfant de passer du temps avec ses parents seul à seul, permet de renforcer la relation parent/enfant. Mais aussi, nous devons les emmener à s’aimer davantage, partager des moments ensemble sans cris, ni bagarre, mais bien plus en se disant « je t’aime » l’un à l’autre. Une autre chose qu’il nous faudrait éviter c’est de les comparer en permanence. Eh bien, comparer les enfants peut faire perdre confiance à l’un et nourrir l’autre d’orgueil. Cette attitude est donc à bannir lorsque nous nous que nos enfants s’aiment mutuellement.