Mal de dos : choisir le bon sommier

Le mal de dos fait partie des maux les plus cités par les Français pour leurs douleurs chroniques, augmentant avec l’âge et touchant tant les femmes que les hommes. La qualité du sommeil en est affecté, provoquant alors une fatigue chronique qui nuit à l’état général. Pourtant, il est possible d’assurer un meilleur sommeil lorsque l’on a des maux de dos en choisissant d’une part un meilleur matelas, mais aussi un sommier adapté à sa morphologie. Dans cet article, nous allons voir quels sont les différents types de sommiers et comment ils agissent sur notre corps, afin de choisir celui qui correspond le mieux pour éviter le mal de dos nocturne ou a minima le réduire pour se sentir mieux en journée.

Comment agit un sommier ?

C’est un composant essentiel pour le sommeil, car il absorbe jusqu’à un tiers du poids de la literie lorsque l’on dort, optimisant ainsi le confort et le maintien du corps. En choisir un de bonne qualité, comme la gamme proposée par www.allomatelas.com est le meilleur moyen d’investir pour sa santé et sa sérénité, ainsi choisir un modèle de qualité est un investissement sur la durée. Cela n’entre pas forcément dans le cadre de l’optimisation de sa position pour se préserver des maux du dos ou de la colonne vertébrale, mais un sommier permet de réguler la ventilation de notre corps, qui peut perdre entre un demi et trois litres d’eau par nuit. C’est ainsi un élément d’hygiène. Un sommier est composé de plusieurs parties aux caractéristiques différentes, comme le degré de confort et de fermeté, le niveau d’aération ou l’espacement des lattes. Ces éléments vont tous agir sur la qualité de sommeil.

Les différents types de sommiers

  • Le sommier-cadre à lattes : assez classique dans sa conception, il s’agit d’un cadre rigide parcouru par des lattes encastrées dans des encoches en plastique. Il est important de vérifier la solidité de l’ensemble, tant les parties en parties en plastique que les lattes, qui peuvent se briser si, par exemple, des enfants sautent dessus.
  • Le sommier à ressorts : autrefois largement utilisés dans les foyers, on les retrouve parfois chez nos grands-mères avec un sentiment mêlé d’affection et d’appréhension. Ils sont cependant de plus en plus remplacés par les sommiers de type boxspring, plus épais et esthétiques. C’est un sommier qui permet un couchage plus assouplit et confortable.
  • Le sommier à lattes apparentes : de même conception qu’un simple sommier à latte, il s’en différencie par une surcouche qui recouvre les lattes, nommée coutil. Cela permet d’améliorer le maintient, mais aussi l’aération de l’ensemble.
  • Le sommier-coffre : une astuce pour ceux qui veulent bénéficier d’un espace de rangement en plus.
  • Le sommier de relaxation : attardons-nous sur ce modèle, car plus complexe que les autres sommiers. Il permet de modifier la position du corps, allant jusqu’à permettre d’être assis ou à demi assis, grâce à un dispositif électrique. On peut changer de position grâce à une commande. C’est très utile pour les personnes ayant des maux de dos importants, ou ceux qui ont du mal à se relever correctement. Mieux vaut utiliser un matelas en latex et en mousse, pour optimiser au mieux le sommeil.